news

Tunisie – Le ministère de la Santé vous salue bien et vous dit qu’il a fait ce qu’il pouvait faire

Tunisie – Le ministère de la Santé vous salue bien et vous dit qu’il a fait ce qu’il pouvait faire

Le directeur général de la santé a présenté, ce mercredi, dans un point de presse, la situation épidémiologique dans le pays, en rapport avec l’épidémie de la Covid.

Afin de ne pas déroger à la politique, pour le moins qu’on puisse dire, bizarre, adoptée par le ministère de la Santé dans sa communication à propos de l’épidémie, le Dr Faycel Ben Salah, a tenu à marquer son passage au ministère, par son intervention de ce jour, pour étonner plus que tout le monde avant lui, l’assistance en annonçant plusieurs « curiosités ».

On va se contenter d’en citer deux. La première en rapport avec le nombre de lits de réanimation dédiés par le ministère pour les malades covid+, quand le directeur général de la santé a annoncé que son département a consacré 200 lits de réanimation aux malades covid+. Ce qui est une bonne chose ! Sauf que, en revenant au bilan diffusé, ce jour même par le ministère de la Santé, on y lit que le nombre de malades covid hospitalisés en réanimation s’élève à 221. Ce qui veut dire, si on se réfère aux déclarations du Dr Ben Salah, qu’il y a 21 malades covid+, hospitalisés en réanimation, sans lits de ranimation !

La plus belle déclaration réussie, ce jour, par le Dr Ben Salah, aura été quand il a annoncé que le ministère de la santé a, déontologiquement parlant, une obligation de moyens, envers les citoyens et non pas une obligation de résultats. Question moyens, le Dr Ben Salah estime que son ministère a mis tous les moyens dont il pouvait disposer en œuvre, pour le reste, le citoyen doit pouvoir s’arranger tout seul, comme un grand face à la Covid. Il semble que ce monsieur ne se rend pas compte de la responsabilité inhérente à son poste, et qu’il se considère comme un simple médecin face à un patient, pour parler de cette manière. Il ne se rend pas compte que du fait du poste qu’il occupe, il a bel et bien, une obligation de résultats envers les citoyens à qui il doit d’être là où il est.

Une déclaration pareille, émanant d’un responsable de ce niveau, occupant un poste vital dans l’administration, ne pourrait avoir qu’une seule conséquence, si, bien sûr, nous avons un Etat qui se respecte. Cette conséquence, c’est une sortie médiatique de son supérieur, le ministre de la Santé, tout confiné qu’il est, pour s’excuser auprès du peuple pour les divagations de son subalterne. Après quoi, le ministre devrait prendre la décision immédiate de limoger ce directeur général indélicat, incapable et incompétent !

Sauf qu’ ne réaction pareille de la part du ministre de la Santé actuel reste du domaine de l’utopie !

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut