Tunisie – Le ministère des affaires locales recrute en temps d’austérité !

Le ministère des Affaires locales a proposé, le 27 juin courant, en collaboration avec le ministère de la Fonction publique, de la gouvernance et de la lutte contre la corruption un projet de décret gouvernemental pour 1031 recrutements exceptionnels au profit d’environ 250 municipalités.

Ce programme exceptionnel de recrutements est financé par la Banque mondiale sur deux ans et offrira à 250 municipalités une opportunité pour renforcer son capital humain.

Dans le même contexte, M. Mondher Bousnina, chef de l’instance générale de prospection et d’accompagnement du processus décentralisé au ministère des Affaires locales, a déclaré à l’agence Tunis Afrique Presse (TAP) qu’une réunion s’est tenue vendredi 26 juin courant pour discuter du projet de décret soumis par le ministère des Affaires locales, notant qu’un certain nombre d’observations avaient été soumises et que son ministère les examinerait et renverrait le projet au ministère de la Fonction publique pour approbation.

Rappelons que ces recrutements ont été décidés alors que le gouvernement na cessé de marteler que les embauches au sein de la fonction publique sont gelés cette année à part quelques secteurs très prioritaires.

Au fait, une circulaire du chef du gouvernement, datée du 14 mai 2020, a annoncé la rationalisation, au cours de la prochaine année, de la prime de rendement attribuée aux fonctionnaires, de manière à ce qu’elle ne dépasse pas une moyenne de 80%, outre le gel des recrutements dans la fonction publique, à l’exception de certaines spécialités prioritaires et à caractère urgent.

Selon la circulaire, qui présente une série de mesures liées à l’élaboration du budget de l’Etat pour l’exercice 2021, aucun accord ne pourra être signé et aucune mesure ayant un impact financier ne pourra être prise sans consultation avec les services de la présidence du gouvernement et du ministère des Finances.
Toujours selon le même document, les promotions de l’année 2020 ne seront activées qu’en 2021, et celles de 2021 seront reportées à 2022.

Toutefois, certains observateurs s’interrogent quant au coût de ces nouveaux recrutements estimés à 1031 et à l’exception de recruter accordée au ministère des Affaires locales tandis que plusieurs secteurs souffrent du manque des ressources humaines dans un contexte d’austérité annoncé par le gouvernement.

Vu le rendement médiocre des municipalités et la dégradation de leurs services, certains pensent que ces recrutements viennent alourdir la masse salariale déjà plombée par des milliers de postes inutiles ou presque.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut