Tunisie : Le premier ministère, un poste vacant objet de toutes les convoitises

Nourredine BhiriDepuis la démission de Hamadi Jebali, le poste de chef du gouvernement fait l’objet de toutes les manœuvres  et les noms des potentiels successeurs de Jebali fusent de toutes parts.

Cependant, un nom revient avec insistance depuis hier, l’actuel ministre de la justice, Nourredine Bhiri, jouirait de la bénédiction du conseil de la choura et pourrait être désigné pour former le nouveau gouvernement.

Concurrencé de près par Ali Lâaryedh, Mohamed Ben Salem et Abdelattif Mekki, le ministre de la justice a raflé la confiance du conseil de la choura lors du vote passé à la réunion qui s’est déroulée la semaine dernière.

Par ailleurs, il semblerait que l’on s’achemine vers la nomination du ministre de l’agriculture au poste de coordinateur général du gouvernement et la neutralisation du ministère de la justice et des affaires étrangères. En revanche, l’indépendance du ministère de l’intérieur demeure  une question taboue au sein d’Ennahdha, le mouvement refuse de le céder.

Source: Mosaique Fm.

 

Commentaires

Top 48h

Haut