Tunisie : Le président de la LTDH ” Il n’ y aura point de démocratie sans le principe de l’universalité des droits de l’homme”

A l’occasion de la célébration du 64ème anniversaire de la déclaration des droits de l’homme, le président de la LTDH, Abdesattar Ben Moussa, a rappelé la nécessité d’inscrire le principe d’universalité des droits de l’homme dans la nouvelle constitution.

« Refuser d’inscrire le principe d’universalité des droits de l’homme dans la constitution serait une aberration », a déclaré le président de LTDH.

Abdesattar Ben Moussa a rejeté l’allégation selon la quelle le principe des droits de l’homme serait une idée occidentale.

« Même les civilisations islamiques ont mis en avant ce principe » a-t-il fait valoir.

Estimant que le principe d’universalité des droits de l’homme n’est pas incompatible avec les spécificités de chaque culture, le président de la LTDH  a prôné la modernisation des institutions.

Considérant que la chariâa ne fait pas l’objet d’un consensus et ne peut par conséquent pas être la source de législation,  Abdesattar Ben Moussa a souligné que la chariâa relève avant tout du domaine des comportements individuels.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut