Tunisie : Le sort du gouvernement pris en otage par le conseil de la choura d’après Ameur Laaryedh

ameur_laarayedh3Dans un entretien avec le journal “Achark Al Awssat”, le président du bureau politique d’Ennahdha, Ameur Lâaryedh a jugé que le lancement de la campagne “Irhal” (Dégage) initiée par le front du salut national est un refus catégorique de toutes les formes du dialogue.  Il a ajouté que le gouvernement reste attaché à la légitimité émanant des élections du 23 octobre.

S’adressant à l’opposition,  il a déclaré qu’ils devront se rendre à la force de la légitimité des urnes et non celle de la rue.

Quant aux appels de la dissolution du gouvernement et de l’ANC, il a affirmé qu’une telle décision décisive et qui engage l’avenir du pays ne peut être que l’apanage du conseil de la choura, plus haute institution d’ Ennahdha.

 

 

Commentaires

Top 48h

Haut