Societe

Tunisie – L’énigme de la femme qui a renversé les policiers avec la voiture de son employeur

La femme qui a défrayé la chronique, hier, mercredi, en tentant de tuer des policiers en faction à la place du gouvernement de La Kasbah, et qui a réussi à blesser deux agents, dont une femme enceinte, représente une vraie énigme, que les jours à venir pourraient plus ou moins élucider.

Cette femme, de 35 ans, qui a tenté de s’enfuir à bord de son véhicule après avoir heurté les chevaux de frise et les avoir fait tomber sur les deux policiers qu’elle avait ciblés, a vite été rattrapée par les agents en nombre sur la place. Et elle serait, immédiatement, passée aux aveux.

Parmi ce qu’elle a avoué à ses enquêteurs, la jeune femme les informa qu’elle travaille comme femme de ménage dans le domicile d’un couple du côté des Jardins d’El Menzah. Elle a ajouté que la voiture avec laquelle elle a voulu écraser les policiers, était, en fait, celle de son employeur, qu’elle avait pour habitude d’emprunter pour faire les courses pour les besoins de ses employeurs.

La femme avoua à ses enquêteurs qu’elle n’en voulait pas après les policiers, mais qu’elle en avait contre les politiciens, qu’elle détestait plus que tout au monde. Elle a avoué qu’elle vivait une situation psychologique critique, et qu’elle voulait attirer l’attention de l’opinion publique sur elle et sur sa situation.

Elle a assuré qu’elle n’a aucune appartenance idéologique ni politique.

Puis elle acheva son histoire en racontant aux enquêteurs, que c’était elle qui avait laissé, exprès, le colis suspect dans un café de l’avenue Habib Bourguiba, qui avait occasionné une panique générale, ce qui l’avait réjouit. Elle a prétendu qu’à travers ce geste là, aussi, elle voulait attirer l’attention sur « son cas ». Ce qui demeure difficile à expliquer, dans la mesure où on peut difficilement exposer son cas, en se sauvant et en laissant un collier « anonyme ».

Affaire, donc, à suivre, et qui risque de connaitre de nouveaux rebondissements…

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut