Tunisie : Les contributions financières des salariés sont-elles destinées à l’indemnisation des ex-prisonniers d’opinion ?

Alors que la controverse enfle au sein de l’opinion sur la question des indemnisations, des ex-prisonniers  actuellement au pouvoir considèrent l’indemnisation financière comme un droit, et   sont en train de mobiliser, par toutes les manières les ressources à cette fin.

Ainsi, les fonctionnaires de l’Etat sont mis à contribution à travers le versement d’une somme  chaque fin de mois.

En effet, le secrétaire d’Etat auprès du ministère des finances a adopté un mémorandum, dans le cadre de la participation au  financement de la promotion de l’infrastructure de base dans les régions intérieures du pays. Ce mémorandum invite les fonctionnaires  à contribuer, selon le grade, entre un et  quatre jours de travail.

Comme le Gouvernement actuel envisage d’indemniser les anciens détenus politiques, on peut se demander si cet argent n’est pas destiné  aux indemnisations des bénéficiaires de l’amnistie générale? Si l’Etat n’a pas les moyens de réaliser des projets d’infrastructures de base alors pourquoi décide-il de dédommager les prisonniers d’opinion.

D’ailleurs, on assiste à une campagne effrénée du Gouvernement pour remplir visiblement les caisses de l’Etat.

Outre, les publicités pour inciter les citoyens à s’acquitter de leurs arriérés d’impôts faite à travers les médias, des banderoles sont affichées sur la voie publique dans le même but.

Le pays manque-t-il autant de ressources financières? Quelle sera la destinée de ces fonds qui seront collectés? Autant de questions que les citoyens se posent et  auxquelles ils n’ont pas de réponses.

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com