Tunisie – Les enseignements à tirer des élections municipales du Bardo

Les élections municipales partielles qui se sont déroulées, ce dimanche, au Bardo ont été riches en enseignements. Surtout suite à l’auto proclamation des islamistes de leur victoire, sans attendre les résultats officiels.

De ces élections, on pourrait retenir, au moins, trois enseignements.

  1. Premier enseignement, qui est gravissime, et qui ne prédit rien de bon, est le fait qu’un parti, en l’occurrence Ennahdha, s’autoproclame vainqueur, sans attendre l’annonce officielle des résultats. Il s’agit, là, d’une manœuvre à très haut risque, qui laisse prédire des dangers considérables pour les élections générales à venir. En effet, et à supposer que l’ISIE sort de sa torpeur et annonce un résultat différent de celui annoncé par Ennahdha, que va-t-il se passer ? Il y aura, au meilleur des cas, une petite guerre civile, puisque les islamistes vont crier aux manipulations des élections, et vont tout faire pour faire capoter tout le processus, avec un énorme risque de recours à la rue. Et si ce parti s’est comporté de la sorte, à cette occasion, on ne voit pas ce qui pourrait l’empêcher de faire de même pour les prochaines élections, avec un énorme risque de mettre le feu au pays.
  2. Le deuxième enseignement, nous parvient des chiffres de l’ISIE qui a annoncé une participation aux élections, à hauteur de 11%. Or, sachant qu’Ennahdha arrive à mobiliser 100% de son électorat, et qu’aucun partisan ne pourrait s’abstenir quelle qu’en soit la raison, et sachant que, normalement, il y doit y avoir, au moins 5% d’électeurs qui ont voté pour d’autres listes, le calcul est d’une simplicité élémentaire et conclue au fait qu’Ennahdha ne pourrait pas aspirer à plus de 6% des électeurs, soit 11% des électeurs inscrits, moins les 5% qui auraient voté pour les autres. Donc, en d’autres termes, Ennahdha ne peut plus avoir plus de 6, voire au mieux, 8% des électeurs.
  3. Et le troisième enseignement découle, logiquement, des deux premiers, puisque ces élections ont montré, de façon, on ne peut plus claire, ce qui va se passer, lors des élections générales, si les tunisiens persistent dans leur manie d’abstentionnisme au vote. Ils vont, tout simplement, laisser la voie libre aux islamistes, pour remporter tous les scrutins. Ils pourront, même, gouverner tous seuls, avec les scores qu’ils vont obtenir à la faveur de l’abstentionnisme des électeurs.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com