Tunisie: Les “félicitations” de Samy Fehri au ministre de la justice.

Au bord du désespoir, le patron de la chaîne “Atounyssia”, Samy Fehri adresse une lettre de “félicitations ” au ministre de la justice, Nouredine Bhiri.

Verbatim:

Je vous félicite Monsieur le ministre.

Vous êtes le ministre qui m’a  persuadé de me rendre à la justice en affirmant au journal télévisé «  Si Samy Fehri est innocent, justice sera faite. » Justice a été faite, mais vous avez abusé de la justice.

La justice qui a condamné ce qui s’est produit dans mon affaire à travers le communiqué de l’association des magistrats tunisiens.

Je vous félicite Monsieur le ministre.

Vous êtes l’unique ministre de la justice qui émet des condamnations avant même que la justice ait tranché.

Je vous félicite Monsieur le ministre.

D’avoir acculé le  ministère public qui se plie à vos injonctions et refuse d’appliquer les décisions émanant des juges.

Je vous félicite Monsieur le ministre.

Vous êtes l’unique ministre de la justice qui pendant son ère les portes de la cour de cassation se sont ouvertes le jour de l’aid al fitr.

Je vous félicite Monsieur le ministre.

Vous êtes l’unique ministre de la justice qui a réussi à faire échouer la décision de ma libération sous le prétexte que le verdict de la cour de cassation n’autorise pas ma libération.

Je vous félicite Monsieur le ministre.

D’avoir perpétré la donne la semaine qui suit après les rectifications de la cour de cassation qui a autorisé ma libération.

Je vous félicite Monsieur le ministre.

Vous êtes l’unique ministre de la justice qui séquestre un citoyen sans aucun motif juridique.

Je vous félicite Monsieur le ministre.

Pour vos altercations télévisées grâce auxquelles vous avez redoré l’image du ministère de la justice. Mais je m’étonne que vous ayez sciemment évité de confronter une partie qui me représente.

Je vous félicite Monsieur le ministre.

Qu’en dépit des plus grandes transgressions de la loi qu’a connue l’institution juridique en Tunisie depuis l’indépendance, vous ne serez pas poursuivi sauf si le destin en veut autrement.

Je vous félicite Monsieur le ministre.

Que vous allez réussir en l’espace de quelques mois a détruire et à fermer Atounyssia, chaîne la plus regardée en Tunisie.

Je vous félicite Monsieur le ministre.

Car vous instaurez le respect de l’état des lois et des institutions qui, je prédis qu’en continuant sur cette lancée et grâce à vos accomplissements sera élu à 99,99% aux prochaines élections.

Monsieur le ministre :

Je suis au bord du désespoir et j’ai perdu tout espoir dans l’application de la loi si bien que j’ai décidé d’entamer une grève de faim sauvage et ce à partir du 18 décembre pour m’insurger contre votre irrespect et votre volonté délibérée de ne pas appliquer la loi.

Monsieur le ministre.

Si votre intention est de m’assassiner moralement et m’évincer de la scène médiatique, je vous adresse mes félicitions car le résultat de vos actes dépassera nettement vos espérances, vous allez réussir à m’éliminer de l’existence plus vite que vous ne le pensez.

Je vous félicite encore une fois Monsieur le ministre.

 

 

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut