Tunisie – Les islamistes de Hizb-Ut-Tahrir se déchainent contre Rached Ghannouchi

Le bureau de communication de Hizb-Ut-Tahrir de Tunis a publié, il y a quelques minutes, un post dans lequel il attaque sans aucune retenue, le Cheikh Rached Ghannouchi, président du parti islamiste Ennahdha. Et ce, suite aux propos tenus par le Cheikh, il y a deux jours, quand il a fait l’éloge du défunt Béji Caïed Essebsi, en affirmant que BCE a laissé le pays sur le droit chemin, celui de la démocratie et de la liberté.

Le communiqué s’est lâché sue le Cheikh Ghannouchi, lui rappelant que le seul droit chemin qui compte pour les musulmans est celui de la chariaâ, et qu’il ne fallait pas entrer dans le jeu des mécréants et leur démocratie, ainsi que dans le soi-disant Islam modéré.

Or, ces propos ne traduisent pas l’avis des membres de Hizb-Ut-Tahrir seulement, mais aussi, celui de nombreux membres de la confrérie, que le Cheikh trouve beaucoup de peine à maîtriser et à museler. Leurs paroles trahissent leur vraie façon de penser et de raisonner, surtout en matière de gestion de l’Etat.

Ce discours laisse appréhender deux hypothèses :

La première étant qu’à trop se frotter aux démocrates et aux laïques, le Cheikh a perdu une grande partie de son électorat et risque de ne rien récolter dans ces élections qui s’annoncent.

La deuxième, qui est la plus plausible, c’est que ce post est un rappel à l’ordre adressé au Cheikh de la part des bases des mouvements islamistes. Comme il n’est pas prêt d’abandonner si près du but, le Cheikh va devoir jongler, comme à son habitude, avec les mots et avec le double langage,qui est devenu le sport favori du côté de Mont plaisir. Il cherchera à calmer, en secret, bien évidemment, les ardeurs de ses « guerriers » leur promettant de revenir sur le droit chemin qui sied à leur conception, une fois qu’il aura les deux pieds dans les étriers.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com