Politique

Tunisie: L’opposition à l’ANC réclamera un homme compétent et indépendant des partis politiques au ministère de l’Intérieur

L’Assemblée nationale constituante (ANC) tient, ce mercredi 19 septembre, une session spéciale de questionnement  du Gouvernement au cours de laquelle seront notamment auditionnés les ministres de l’Intérieur Ali Laarayedh et de la Défense Abdelkrim Zbidi sur les événements de l’assaut contre l’ambassade américaine à Tunis.

A cet effet, les parlementaires du bloc démocratique de l’opposition se préparent activement à cette session et ont déjà commencé à faire passer des messages à l’instar du parti Républicain qui a déposé une demande officielle pour exiger la démission d’Ali Laarayedh.

Intervenant ce mercredi matin sur les ondes de mosaïque FM, la secrétaire générale du parti républicain Maya Jribi a dénoncé l’insécurité galopante qui sévit depuis des  mois dans le pays , soulignant que le citoyen tunisien vit aujourd’hui dans la peur.

Elle a vigoureusement critiqué le traitement fait par le gouvernement de la Troïka de cette insécurité, affirmant que cette attitude s’explique par l’appartenance politique du ministère de l’Intérieur( Ennahdha) qui ménage les salafistes au point d’apparaître comme complice de ces dépassements.

Maya Jribi s’est élevée contre la politique des deux poids deux mesures adoptée par le ministère de l’Intérieur qui, le plus souvent, réprime, selon elle  des manifestations  pacifiques et tolère des mouvements de protestation violents.

L’élue à l’ANC a indiqué que deux critères seront exigés pour diriger le ministère de l’Intérieur, à savoir, la compétence pour pouvoir équilibrer entre la préservation de la sécurité et le respect des droits de l’homme ainsi que l’imposition de la souveraineté et la primauté de la loi.

Le deuxième critère est une nouvelle gouvernance au ministère de l’Intérieur de manière à assurer les réformes du système sécuritaire dans le cadre du respect des lois.

Des actions graduelles seront entreprises par les parlementaires de l’opposition pour exiger la démission du ministère de l’Intérieur  dont en dernier ressort le vote d’une motion de censure contre Ali Laarayedh, a révélé Maya Jribi.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut