Tunisie- L’UGTT accuse le gouvernement de rompre la stabilité sociale

L’UGTT a fait porter au gouvernement l’entière responsabilité de la perturbation de la stabilité sociale en l’accusant de rompre le dialogue de façon unilatérale.

La centrale syndicale a appelé, lundi, l’ensemble de ses structures à se préparer à la lutte afin de préserver les droits des travailleurs.

A l’issue de la réunion de son bureau exécutif, la centrale syndicale a diffusé un communiqué, lundi, où elle exhorte ses troupes à faire front contre les atteintes aux droits des salariés.

L’UGTT, qui s’est résolument opposée, au gel des salaires, a souligné que le gouvernement a rompu le dialogue de façon unilatérale et failli à ses engagements.

Elle lui a, par ailleurs, fait porter l’entière responsabilité de la détérioration de la stabilité sociale.

La centrale syndicale a affirmé qu’elle n’a perçu aucune volonté de la part du cabinet ministériel actuel de lutter contre la contrebande et l’évasion fiscale en se laissant dicter des réformes douloureuses de la part des institutions internationales.

 

Commentaires

Top 48h

Haut