Societe

Tunisie: L’UGTT dénonce la tentative du ministre de l’Agriculture de faire de la SONEDE un bouc émissaire et les manœuvres pour sa privatisation

Le syndicat général de la SONEDE relevant de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a appelé le ministre de l’Agriculture à revenir sur sa décision de révocation de certains directeurs centraux de la Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux (SONEDE) et a demandé leur réhabilitation.

Le syndicat a indiqué dans un communiqué, à l’issue d’une réunion extraordinaire consacrée à l’examen des derniers développements, relatif au dossier concernant les perturbations dans  l’approvisionnement en eau survenus dernièrement  et dont TunisieNumerique a obtenu une copie, qu’il fallait chercher les véritables causes qui ont conduit à ces perturbations.

Le communiqué insiste sur la nécessité de traiter les dossiers stratégiques notamment celui de la sécurité hydraulique et son impact sur la garantie de la sécurité alimentaire du peuple tunisien.

Le syndicat a mis en garde contre les manœuvres visant à privatiser la SONEDE à travers l’aiguisement des appétits des multinationales pour s’accaparer cette grande institution nationale, citant l’offre faite en mai dernier par la société française Suez Environnement et d’autres procédés pour pénétrer le marché national.

Le syndicat a souligné la nécessité de préserver la SONEDE en tant qu’acquis national pour lequel des générations ont lutté afin de le léguer aux générations futures.

L’UGTT a exprimé son soutien à la réponse apportée par les cadres de la SONEDE aux accusations portées par le ministre de l’Agriculture  et a salué l’effort du personnel pour résoudre graduellement la crise avec les moyens du bord.

Le communiqué a dénoncé aussi les conclusions de la commission d’enquête sur la crise de l’eau et mis en doute son impartialité et son indépendance.

L’UGTT a condamné aussi les déclarations du ministre de l’Agriculture accusant la SONEDE d’être le principal  responsable mis en cause dans la perturbation de l’approvisionnement en eau et estimé qu’il s’agit d’une tentative de ternir l’image de la société et de trouver des boucs émissaires à travers certains directeurs centraux de la société.

Commentaires

Top 48h

Haut