Societe

Tunisie – Mais qu’est ce qui nous attend, au juste, pour ce mois de janvier ?

Il devient de plus en plus évident que quelque chose de grave nous attend, au mois de janvier. Quoi, au juste ? Nul ne saurait le dire avec précision, à ce stade. Mais il est sûr que ce qui nous attend est grave.

On a commencé à en parler à demi-mots, souvent dans les coulisses et parfois même, en public. Çà a commencé par les déclarations d’un député qui a assuré qu’il y avait des manipulations en cours, de la jeunesse des villes, avec des jeux de trafic de drogue et du passage des produits stupéfiants à des substances plus nocives et entraînant plus de dommages. Ce député a assuré que selon ses renseignements, ces manœuvres visent à contrôler la jeunesse et à l’exploiter pour semer la pagaille dans le pays, durant le mois de janvier.

Puis, de plus en plus, les langues commencèrent à se délier et à en parler de façon plus directe. Il est désormais question de barons qui seraient derrière « ce qui va arriver en janvier ». Ils auraient dépensé des fortunes pour déclencher des émeutes et semer le chaos dans le pays.

Enfin, on en est arrivé à en parler ouvertement, à coups de conférences de presse, organisées par des individus aux allégeances inconnues et floues et qui arboraient des gilets rouges.

Le  plus grave, c’est que l’histoire ne s’est pas arrêtée au stade des paroles, puisqu’on assiste de plus en plus, à des actions réelles et aussi palpables que dommageables. Çà a commencé à Thala, avec des affrontements « gratuits » entre des jeunes, apparemment encouragés par des dealers de drogue, et les forces de l’ordre.  Çà s’est perpétué avec des actions qui semblaient être isolées, mais assez fréquentes et identiques, pour être le fruit d’un pur hasard, avec des sit-in pour un oui, pour un non. Et çà s’est terminé par la démonstration de force des terroristes qui ont nargué tout le monde en opérant hier, en plein jour, au cœur de la ville de Sbiba, dévalisant une banque et réglant son compte à un de leurs supposés ennemis, avant de repartir, laissant derrière eux un arrière goût d’amertume dû aux défaillances flagrantes et désolantes du système sécuritaire qui semble avoir souffert, plus que ce qu’on a voulu avouer, des derniers changements au niveau des responsables sécuritaires. Voilà de quoi conforter la théorie du complot qui se préparerait dans des cercles bien déterminés.

Or, d’un autre côté, il faut reconnaître que si le peuple va bouger en janvier, ou descendre protester dans la rue, il aura toutes les raisons de le faire. Le peuple a faim, il n’arrive plus à subvenir à ses besoins et à ceux des siens. Il ne retrouve pas de gaz pour se réchauffer,ou pour faire la cuisine, si jamais il réussit à avoir quelque chose à cuisiner. Il n’arrive pas à acheter du lait pour ses enfants. Les enfants qui n’ont pas passé leurs examens et sont menacés, plus que jamais, de tomber dans les méandres de la drogue et de la délinquance. Donc, si troubles auront lieu, le peuple aura, quelque part des raisons pour les appuyer, sans qu’il y soit poussé par de sombres personnages de l’ombre, ou forcé par des commanditaires payés pour çà.

Donc, la théorie du complot demeure valable dans les deux cas. Le premier, « redouté » par le pouvoir en place qui parle de complot ourdi par ses ennemis dans le but de le faire tomber. le deuxième, où le citoyen qui en a marre, compte bien faire entendre sa voix et son ras le bol, va  accuser ouvertement le gouvernement d’avoir créé cette théorie pour expliquer les mouvements sociaux qui vont, indéniablement avoir lieu et auxquels ledit gouvernement voudrait donner une dimension de complot fomenté contre lui, pour cacher le fait que c’est sa politique défaillante et antisociale qui est la première cause du mécontentement social…

C’est à n’y plus rien comprendre… Personne ne peut dire qui sera derrière ce qui va se passer et qui en sera la victime, mais une chose est sûre ; c’est que « çà » va, certainement, se passer, et « çà » pourrait être plus grave qu’on le pense !

 

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com