Société

Tunisie-Mnihla : Cimetière et quartiers voisins après les pluies [vidéo]

Les pluies diluviennes qui se sont abattues hier soir sur toute la Tunisie, y compris le Grand Tunis, ont dévoilé une infrastructure fragile, un entretien quasi inexistant et une défaillance flagrante de la part du ministère de l’Equipement et des collectivités locales.

Les citoyens se sont familiarisés avec ces paysages choquants devenus habituels au cours des années. Les inondations, mais aussi les déchets ramenés par les cours d’eaux font de plus en plus partie du décor, en particulier dans les quartiers populaires où les pluies ne font que rappeler le manque d’attention accordé à ces zones presque oubliées par les autorités.

C’est le cas par exemple de ce cimetière, aux frontières d’Ettadhamen-Mnihla, entouré des quartiers les plus pauvres de la capitale (106, 105, Cité Errafaha et Douar Hicher). Un lieu où devraient régner le calme et la paix, mais qui s’est transformé en un point de chute pour les déchets de tout genre.

Il est à noter qu’au cours de la  révolution de 2011 les quartiers populaires, notamment Ettadhamen, ont payé un lourd tribut humain et matériel. Durant les périodes d’élections, les politiciens se précipitent pour gagner les votes des habitants de ces cités, les alléchants par des promesses, qui resteront à jamais lettres mortes.

 

 

 

 

 

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut