Tunisie – Mohamed Nouri Jouini : Nul n’est prophète chez soi !

Mohamed Nouri Jouini, ancien brillantissime ministre et expert en économie, du temps de Ben Ali, bénéficie du respect dû à sa science et sa maîtrise, partout dans le monde. Partout, mais pas chez lui en Tunisie où le pays a justement, besoin de compétences comme les siennes.

Mohamed Nouri Jouini vient d’ajouter, ces derniers jours à son palmarès, la décoration « Automne 2019 » décernée par le gouvernement japonais. Il convient de noter que cette distinction constitue le deuxième plus haut grade décerné par le gouvernement japonais dans le cadre de l’Ordre du Soleil Levant, Etoile d’or et d’argent.

L’ancien ministre de la Coopération internationale et du Développement économique de Ben Ali a reçu cette distinction pour les liens de coopération qu’il a réussi à établir entre la Tunisie et le Japon. Il convient de rappeler qu’au cours de ses mandats de ministre entre 2002 et 2011, Mohamed Nouri Jouini a contribué à l’élaboration et la mise en place de plusieurs projets dont le plus connu demeure le « pont japonais » qui relie Radès à La Goulette, inauguré en 2009, et qui demeure l’un des plus forts symboles de la coopération entre la Tunisie et le Japon.

Rappelons que les célébrations du cinquantenaire de l’établissement de relations diplomatiques entre la Tunisie et le Japon avaient, dès 2006, mis en exergue la symbolique de ce pont et la portée de sa réalisation.

Bon vent pour Mohamed Nouri Jouini et tant pis pour la Tunisie et les tunisiens !

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut