Tunisie – Mohsen Mazouk et le slogan qui dérape vers le régionalisme et le tribalisme

L’idée de départ était louable. Il s’agit d’une devise de campagne du parti Machrou3 Tounes, qui a choisi de se rapprocher des citoyens dans les régions. D’où le slogan : « Les régions sont la solution et non le problème ».

Mais, très vite, ce slogan a dérapé sur la pente glissante et, Ô combien périlleuse du régionalisme, voire du tribalisme.

En effet,  peut-être sans le vouloir, le parti de Mohsen Marzouk, à force de ressasser le même slogan, en arpentant le pays et en donnant, à chaque fois, la parole aux jeunes de ces régions, a fini par réveiller les élans régionalistes avec ce qu’ils comportent comme risque de scission dans le pays, comme l’avait fait, avant lui, Moncef Marzouki, en voulant utiliser les citoyens du sud contre ceux du nord et des zones côtières.

A la fin, même Marzouk, pourtant d’ordinaire assez réservé dans ses discours et qui a l’habitude de peser ses propos, a fini par tomber dans le panneau et a  déclaré, probablement emporté par l’élan de son slogan qu’il « était temps de donner aux régions le droit de gérer leurs propres ressources ».

Voilà comment on part, avec toute la bonne volonté du monde, d’un slogan assez innocent, pour se retrouver à l’arrivée, en train d’attiser les querelles entres les régions et entre les clans.

Comme quoi, il ne suffit pas d’être beau parleur pour faire de la bonne politique et la parlotte ne pourrait, en aucun cas, corriger les erreurs de l’immaturité politique !

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com