Politique

Tunisie – Mondher Belhaj Ali lance un appel pour refuser la tenue de la séance de vote de confiance pour le nouveau gouvernement

Le député indépendant, Mondher Belhaj Ali, a rédigé une lettre à l’attention de ses collègues les députés, leur demandant de s’opposer à la tenue, demain, de la séance de vote de confiance pour le nouveau gouvernement.

Dans cette lettre, Belhaj Ali relève les irrégularités qui ont entaché la procédure de la déclaration du remaniement et attire l’attention sur le fait que ces irrégularités sont complètement anticonstitutionnelles. En conséquence de quoi, Belhaj Ali invite ses collègues à ne pas tomber dans le piège d’un jeu anticonstitutionnel, eux qui ont justement été élus pour veiller au respect de la Constitution.

Parmi les dépassements et les irrégularités observés lors de la proposition de ce remaniement, le fait que le chef du gouvernement ait changé l’organigramme de son cabinet sans en tenir « à l’avance »  un conseil de ministres. Il s’est avéré qu’une fois qu’il a compris son erreur, Chahed s’est empressé de réunir son gouvernement dont plusieurs éléments avaient été déjà limogés, pour valider ce changement, à posteriori. Ce qui constitue une entorse grave aux dispositions de l’article 92 de la Constitution.

Contacté par la rédaction de Tunisienumerique, quant aux chances d’aboutissement de son action, Belhaj Ali a répondu qu’il était convaincu que cette séance allait, malgré tout se tenir et le vote sera fait, demain. Mais il a ajouté que pour lui,  en tant que député élu par le peuple et représentant ses intérêts, il est de son devoir devant ses électeurs et devant les générations futures de relever ces irrégularités et de s’opposer à de tels dépassements.

Commentaires

Haut