Tunisie – Omar Behi : Non monsieur le ministre… C’est pas la patate ! C’est vous qui posez problème !

Le ministre du Commerce, Omar Behi un homme jeune, bien que mû par beaucoup de bonne volonté, n’arrive décidément pas à faire face au moindre des problèmes qui rongent son département, et par voie de conséquence, les finances du pays et des tunisiens.

Ce ministre n’a pas pu juguler le déficit commercial, bien au contraire, il ne fait que l’aggraver de jour en jour, au fil de ses décisions. Il n’arrive pas à imposer le respect des prix sur le marché, prétextant ne pas disposer de suffisamment de contrôleurs. Avec lui, tout le monde fait à sa guise, les producteurs de tous horizons se plaisent à saigner encore et encore le tunisien et ils osent, même, le défier en promettant une flambée des prix d’ici au mois de Ramadan. Ils ont raison de le faire, du moment qu’ils n’ont personne en face d’eux pour les rappeler à l’ordre.

La dernière sortie en date d’Omar El Behi a été de jeter son dévolu sur « la patate ». En effet, incapable de réguler son prix sur les étals et de sévir contre ceux qui la cachent dans des dépôts qu’il semble être le seul à ne pas connaitre, le ministre du Commerce a accusé la pauvre patate de poser problème et d’être en cause de l’augmentation vertigineuse de son prix.

Or, s’il va continuer à raisonner de cette manière, en rejetant la faute sur les produits qui ont la manie de devenir plus chers, il faudra bien que quelqu’un dise à Omar El Behi que le problème ne réside pas dans ces produits qui ne possèdent aucune ambition de devenir plus chers ni aucune manie de vouloir appauvrir le citoyen… Il devrait chercher le problème dans son ministère. Il devrait plutôt, chercher le problème en lui-même et dans son inaptitude à gérer ce département. Car le ministère du commerce grouille certainement encore, de nos jours, des compétences qui se rappellent comment ils faisaient pour tout contrôler, tout maîtriser et tout anticiper, pour éviter tout désagrément au contribuable.

Donc non ! Ce n’est pas la patate qui pose problème, mais bien l’insuffisance d’un ministre à gérer un département bien trop important pour ses compétences qui pose réellement, problème !

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com