Societe

Tunisie-[photos] EuroMed Droits clôture son projet du Dialogue Tripartite

En présence du Secrétaire d’État aux Affaires étrangères, M. Sabri Bachtobji, la cheffe de la section politique de la Délégation de l’Union Européenne en Tunisie, Mme Katariina Leinonen et M. Wadih Al-Asmar, Président d’EuroMed Rights., EuroMed Droit a tenu ce vendredi, 21 juin 2019, sa conférence de clôture du projet du Dialogue Tripartite : Société Civile – Tunisie – Union Européenne

Cette conférence a connu la participation de plus de 300 représentants des associations et des partenaires ayant pris part au projet du dialogue tripartite venus de tout le territoire tunisien, ainsi que les représentants des missions diplomatiques européennes en Tunisie. La conférence a aussi été l’occasion de présenter un rapport élaboré par un comité d’experts présidé par M. Kamel Jendoubi pour une vision stratégique tunisienne du partenariat avec l’Union Européenne en ce qui concerne l’Accord de Libre Échange Complet et Approfondi et le Partenariat Pour la Mobilité ainsi que la politique de voisinage européen pour les années à venir.

Notons que le projet de Dialogue tripartite, unique dans la Région, engagé depuis 2014 en partenariat avec l’Union européenne, a fédéré plus de 80 associations nationales et locales dont l’UGTT, l’UTICA, l’ONAT, la LTDH, le FTDES, l’ATFD, l’AMT, l’AFTURD et BEYT, etc. autour des relations entre la Tunisie et son partenaire européen.

Les travaux conjoints entrepris dans le cadre de ce projet ont mobilisé la société civile tunisienne, six années durant, autour de questions cruciales ayant marqué l’actualité politique et apporté une contribution substantielle aux campagnes visant l’adoption de lois importantes relatives aux droits humains telles que celle relative à l’abolition de toutes les formes de discriminations raciales (9 octobre 2018), la loi contre les violences à l’égard des femmes (27 Juillet 2017), la loi organique relative au Conseil supérieur de la magistrature.

Le projet a été à l’origine de l’éclosion d’un véritable dialogue structuré avec les autorités tunisiennes et celles de l’UE ainsi que certains de ses États membres, notamment sur les questions relatives à la migration et à l’accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA).

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut