Societe

Tunisie [photos]: le propriétaire du «Dictateur » harcelé par les autorités pour changer le nom de son restaurant

Seifeddine Ben Hamouda, un jeune tunisien âgé de 33 ans, diplômé en management et marketing, a choisi d’investir récemment dans la restauration.

Le jeune homme qui a vécu une période à l’étranger voulait trouver un concept unique pour son restaurant, de manière à se distinguer des nombreux restaurants dans le secteur d’Ennasr où il a choisi d’établir son projet. Après une année de préparatifs et de paperasses, il a enfin ouvert son restaurant, qu’il a nommé « La Dictateur ». Il s’agit d’un restaurant à thème qui se base sur des images et une déco parodique des dictateurs. Les caricatures et les portraits drôles des dictateurs connus (Hitler, Kim Jong Un, Staline, etc.) qui ornent ses murs en attestent.

Toutefois, les autorités ont commencé à l’harceler quelques semaines après l’inauguration. En effet, on voulait l’obliger à changer le nom de son restaurant qui serait « interdit », mais sans qu’aucune loi ne l’appuie. Devant le refus du restaurateur, qui a établie tout son restaurant autour du concept parodique du dictateur, les autorités ont tenté l’intimidation, en envoyant un haut responsable de l’Etat dont l’identité est restée anonyme.

Dans ce contexte, Seifeddine a déclaré à Businessnew, muni de ses documents: « « Sur tous les papiers officiels, notre patente, nos autorisations le nom « le dictateur » est écrit, en arabe et en français alors pourquoi poserait-il problème maintenant ? »

Puis il a ajouté : « J’ai même proposé de changer le logo, si on estime qu’il peut prêter à équivoque. J’ai demandé à régulariser la question de l’autorisation pour l’enseigne et on m’a carrément dit que je ne l’aurais jamais si je garde ce nom là ! »

Le 13 avril 2017, on prétexte l’« absence d’une autorisation d’accrocher une enseigne lumineuse » pour couvrir le nom du restaurant, « Le Dictateur ». Il semble que l’approche marketing du restaurateur ne soit pas du goût des autorités, qui continuent à agir en dehors des lois, de manière à rappeler justement les pratiques de l’ancien régime, effaré au moindre changement et à la moindre nouveauté.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com