Societe

Vidéo – Violences post-match de football à Radès, précisions du ministère de l’Intérieur

Le ministère de l’Intérieur a dénoncé la violence qui persiste dans les stades, exhortant tous les acteurs concernés à agir pour contenir ce phénomène dangereux.

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le ministère a affirmé que lors du match de la demi-finale de la ligue des clubs champions d’Afrique, opposant l’Espérance sportive de Tunis (EST) au club Primeira Agosto d’Angola, les supporteurs ont utilisé des feux d’artifices de tout genre à déflagration, à son et autres qu’ils ont jeté contre les policiers.

Les fauteurs de troubles ont envahi la pelouse du stade et ont arraché les chaises des gradins, les portes des toilettes et autres équipements tentant de forcer la passage des gradins vers les tribunes.

Ainsi, 38 policiers ont été blessés dont 4 sont dans un état graves. L’attaque a entraîné l’ablation du doigt d’une main d’un agent tandis qu’un autre a été touché à l’œil et les autres ont eu des  fractures.

Dans ce cadre, 12 personnes ont été arrêtées dont 8 pour possession et consommation de stupéfiant, 2 pour vol par force, 2 étaient recherchés dans crimes de droit commun, alors que 72 autres ont été laissés en état de liberté, a précisé le communiqué

Commentaires

Haut