Politique

Tunisie – Pour Imed Hammami, le manque de médicaments est classé « secret défense »

Le président directeur général de la pharmacie centrale de Tunisie a refusé de se présenter, ce vendredi devant la commission de la santé de l’ARP, où il devait répondre aux questions des représentants du peuple par rapport au problème de manque de médicaments dont souffrirait l’institution.

Le président de l’ARP, Mohamed Ennaceur a informé les membres de la commission que le ministre de la santé, Imed Hammami, a adressé un courrier à l’ARP, pour expliquer le refus de son subordonné, en avançant qu’il n’était pas possible de parler du problème du manque de médicaments devant n’importe qui, en allusion aux élus du peuple, vu que ce sujet est classé, pour lui, « secret défense », et qu’il  touche à la sûreté de l’Etat.

Un courrier qui en dit long sur l’attitude suspecte du ministre qui est obligé de dire n’importe quoi, pour cacher, Dieu seul sait quoi !

Commentaires

Haut