Politique

Tunisie – Pourquoi Chahed est-il devenu pressé de passer au remaniement, alors qu’Ennahdha demande de temporiser ?

Youssef Chahed, qui a longtemps ignoré les appels pressants de toute la classe politique, de même que celles des organisations nationales, concernant la nécessité d’opérer dans les plus brefs délais, un remaniement de son équipe, semble tout à coup pressé de l’entamer. La raison officielle donnée par la Kasbah, est qu’il aurait jugé qu’il était plus que temps de se débarrasser de certains ministres qui ne donnent aucune satisfaction dans leurs départements.

Alors qu’il s’apprêtait à s’adresser à la Nation, en ce début de semaine pour annoncer le début des procédures de ce remaniement, il semblerait qu’Ennahdha lui ait opposé son veto, voulant faire les choses de façon plus appliquée et plus étudiée ?

En effet, Ennahdha a voulu, dans un premier temps, évaluer les résultats de ses ministres actuellement en poste pour juger ou pas de leur maintien. Evaluation qui semble avoir conclu au fait que :

  • Imed Hammami a été défaillant à la santé, mais qu’il fera mieux dans un autre département;
  • Anouar Maarouf n’a pas donné satisfaction au ministère des TIC;
  • Par contre, le secrétaire d’Etat, Habib Debbabi aurait donné pleine satisfaction et pourrait rafler le poste;
  • Zied Laadheri n’a pas été efficace au développement mais a eu un bilan positif, d’après eux, à la coopération internationale.

Ce dernier serait, selon certaines sources, en train d’user de son influence pour avoir le portefeuille des finances, garder Anouar Maarouf aux TIC et faire revenir Imed Hammami au ministère de l’emploi.

La deuxième étape préconisée par Ennahdha, concernant la préparation de ce remaniement, est de recueillir les demandes et candidatures de ses cadres concernant d’éventuels postes gouvernementaux. Ainsi les demandes ont été émises par :

  • Habib Dabbabi en tant que ministre des TICS;
  • Taoufik Rajhi à I’ndustrie ou aux finances;
  • Mehrezia Laâbidi au tourisme;
  • Zied Laadheri comme ministre des finances;
  • Oussema Lakheriji ministre de l’agriculture;
  • Imed Khemiri à l’emploi;
  • Mohamed Salmane à l’Equipement.

Sachant que toutes ces propositions et ces évaluations, n’ont pas encore bénéficié de l’aval du Cheikh, qui, curieusement, demande à temporiser pour le remaniement.

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com