news

Tunisie – Pourquoi le ministre de la Santé cherche-t-il à mettre le feu aux poudres ?

Tunisie – Pourquoi le ministre de la Santé cherche-t-il à mettre le feu aux poudres ?

Que cherche à faire le ministre de la santé ? Où veut-il en venir ? Pourquoi insiste-t-il à verser de l’huile sur le feu ?

Les médecins stagiaires et les résidents sont fous de rage. Ils pestent après la mort stupide et atroce de leur ami, Badreddine Aloui qui a quitté ce monde, à la fleur de l’âge, en tentant de rendre service à ses concitoyens, contre vents et marées. Badreddine est décédé en chutant de plusieurs étages, dans la cage d’un ascenseur défectueux à l’hôpital de Jendouba. De quoi terrasser ses amis et confrères. Ils se sont regroupés pour manifester leur mécontentement les conditions de travail qui ont conduit à ce drame. Ils ont décidé de protester en décrétant une journée de colère et des grèves…

Au lieu de les soutenir, voire de leur assurer un accompagnement psychologique dont il se targue d’avoir les moyens, le ministre de la Santé a oublié son statut de médecin et celui de ministre, qui veille au bon fonctionnement de son secteur et au bien être de ses agents, d’ailleurs.

Il a, au lieu de fournir le soutien qu’il faut à ces jeunes médecins traumatisés, publié un communiqué pour les menacer au nom d’un état d’urgence sanitaire qu’il ne respecte pas, lui-même, pour leur intimer l’ordre de reprendre le travail et de se conformer aux tableaux de garde et d’affectation, pour maintenir le bon fonctionnement des établissements de soins.

Comment peut-il demander des choses pareilles ? Comment se permet-il de menacer des jeunes médecins qui protestent contre leurs conditions de travail ? Comment peut-il leur imposer d’aller travailler dans des structures d’où ils ne sont pas surs de rentrer vivants ?

La question qui titille les méninges des gens plus que toutes les autres, c’est pourquoi il tient, à ce point, à faire pourrir la situation, par trop infecte et à verser de l’huile sur un feu qui risque de tout embraser ?

On dirait bien que certains « conseillers de l’ombre » ont susurré au ministre de mettre le feu aux poudres pour masquer son incompétence et pour mettre son inéluctable échec sur le compte des troubles provoqués par les jeunes médecins !

Néanmoins, s’il y a une chose qui interpelle plus que tout, c’est le silence et l’inaction du chef du gouvernement face aux frasques de son ministre de la Santé!

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut