Tunisie: Près de 2000 juifs attendus à Djerba pour le pèlerinage de la Ghriba

Près de 2000 pèlerins juifs, dont 500 venant de l’étranger, sont attendus, en mai 2012, à la Ghriba, la plus ancienne synagogue d’Afrique sur l’île de Djerba (Sud Tunisien).

René Trabelsi, organisateur de ce pèlerinage et fils du président de la communauté juive de Djerba,  a déclaré que “nous reprenons le pèlerinage, suspendu en 2011 en raison de la révolution, grâce aux déclarations “rassurantes” des membres du gouvernement concernant les conditions de sécurité”.

Le chef du gouvernement provisoire, Hamadi Jebali, avait affirmé, en marge de la 6ème conférence internationale de l’OMT à Djerba (16 et 17 avril 2012), “que la Tunisie, pays ouvert et tolérant, va accueillir, comme à l’accoutumée, les pèlerins juifs à la Ghriba et veillera à assurer les conditions favorables au tourisme, dans le pays”.

Ces déclarations ainsi que la visite du président provisoire, Moncef Marzouki à la synagogue de la Ghriba, “sont de nature à dissiper les craintes des juifs et les inciter à venir à Djerba”, estime M. Trabelsi.

“Nous avons confiance dans les mesures de sécurité et nous comptons sur la tolérance de la population locale et sur sa volonté d’organiser cette manifestation, qui contribue à la création d’une dynamique économique dans la région”, a-t-il encore déclaré.

M. Trabelsi a relevé que “les préparatifs pour le pèlerinage sont en cours et que sa date sera bientôt annoncée (…) Nous confirmerons, ainsi la reprise de la saison du pèlerinage à la Ghriba”, a-t-il fait remarquer.

Le fils du président de la communauté juive de Djerba, impute la baisse du nombre des visiteurs juifs à l’île par rapport à 2009, au retard de l’annonce de la date du pèlerinage et à l’inquiétude de la communauté juive après l’apparition de slogans antisémites.

La synagogue de la Ghriba à Djerba accueille chaque année près de 6 mille pèlerins juifs, en provenance essentiellement, d’Europe et d’Israël.

Source: TAP

Commentaires

Haut