Societe

Tunisie: Preuve du laisser-aller, une semaine de mise à pied pour un officier qui a aidé l’épouse d’un terroriste à quitter le pays

A l’époque, c’est à dire la période de règne de la Troïka dirigée par Ennahdha, on avait parlé abondamment de l’existence d’un organe sécuritaire parallèle au ministère de l’Intérieur, c’est à dire des sécuritaires dont la loyauté va au parti Ennahdha plutôt qu’à l’Etat tunisien et à la République.

Aujourd’hui la preuve est donnée à travers les révélations  de Issam Dardouri ancien syndicaliste sécuritaire reconverti dans la société civile qui a affirmé lundi 21 novembre 2017 lors d’une audition devant l’Assemblée des représentants du peuple qu’un officier du grade de capitaine a aidé l’épouse du terroriste Boubaker El Hakim à quitter le pays en 2014 pour le rejoindre en Syrie.

Démasqué, “la taupe” n’a écopé comme sanction que de 7 jours de mise à pied, a affirmé Issam Dardouri , président de l’Organisation tunisienne de la sécurité et du citoyen (OTFC).

Boubaker El Hakim est un des plus importants dirigeants tunisiens de Daech en Syrie. Il est impliqué dans différentes attaques en Tunisie et a revendiqué les assassinats de Chokri Belaid et Mohamed Brahmi tout comme il avait posté une vidéo dans laquelle il a menacé de revenir pour “tuer les sécuritaires et les mécréants” dans le pays.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com