news

Tunisie: Profond désaccord sur l’admission d’un patient entre le CHU de Médenine et Sadok Mokaddem à Djerba

Tunisie: Profond désaccord sur l’admission d’un patient entre le CHU de Médenine et Sadok Mokaddem à Djerba

Le Centre hospitalo-universitaire de Médenine a refusé mercredi l’admission d’un patient évacué de l’hôpital régional Sadok Mokaddem à Djerba Houmt Souk, où il était hospitalisé dans le service de réanimation, ce qui a provoqué la colère des cadres médicaux de l’hôpital conduisant à des attaques verbales, selon la correspondante de Tunisie numérique dans la région.

Selon notre source, les membres du comité scientifique du Covid-19 et les services administratifs et médicaux du CHU de Médenine ont tenu une réunion, à cet effet et ont décidé de renvoyer la demande d’évacuation du patient au ministère de la Santé après avoir mentionné toutes les raisons qui expliquent pourquoi ils ont refusé de l’accepter.

Selon une source du comité, les raisons ne sont pas liées au patient, mais plutôt à la situation épidémiologique de l’île de Djerba et au fait de ne pas avoir prélevé un échantillon du patient pour analyse avant de l’envoyer, sachant que le malade a été hospitalisée pour une pathologie autre que le coronavirus, mais la prudence est de rigueur d’autant plus que Djerba est classée comme un foyer de l’épidémie du virus.

Cette situation rend l’option de traiter les patients dans des cliniques privée préférable à celle de les envoyer à d’autres hôpitaux compte tenu de l’interaction des médecins du secteur privé sur l’île et de leur initiative de participer volontairement aux efforts de l’État pour lutter contre le virus corona, explique-t-on pour justifier le refus.

Il est à noter qu’il a déjà été convenu que le CHU de Médenine ne recevra pendant cette période que des patients provenant de cinq délégations du gouvernorat, qui sont les délégations nord et sud de Médenine, Béni Khedache, Sidi Makhlouf et Boughrara car il n’y a pas d’infrastructure suffisante pour accueillir de nombreux patients. L’hôpital qui ne dispose que de 6 lits de réanimation suffit à peine aux besoins d’une région d’environ 300.000 habitants.

Il est à indiquer que dans la stratégie de lutte contre le COVID-19, le Ministère de la santé préconise le transfert des malades vers des centres spécialisés en l’occurrence des CHU comme celui de Médenine.

Sur papier, les malades du COVID doivent donc être centralisés dans des centres dédiés.

Notons que l’hôpital régional de Jerba manque considérablement de ressources médicales, paramédicales et d’équipements. Avec un seul anesthésiste réanimateur à l’hôpital et 2 respirateurs artificiels pour toute l’île, le combat contre le COVID-19 est inégal.

Même les cliniques privées qui sont au nombre de 5 sur l’île sont très limitées en termes de ressources humaines et de capacité avec 30 à 40 lits par clinique. D’ailleurs les malades lourds sont généralement transférés vers Sfax, Sousse ou Tunis.

Les malades du COVID-19 nécessitent un staff complet et une réanimation très lourde.

A Jerba il y a actuellement 9 cas de COVID-19.

Il est inconcevable aujourd’hui que les CHU ont des services de réanimations vides alors qu’un hôpital régional n’arrive pas à transférer une malade du COVID intubée et ventilée.

On ne donne ainsi pas toutes les chances à un malade pour s’en sortir alors qu’on est juste au début de la crise.

Or pas plus tard que ce dimanche 12 Avril, le Ministre de la santé Abdellatif Mekki était présent à Médenine et a présidé l’atelier de travail qui a réuni les membres de la commission permanente du suivi de l’évolution du coronavirus en présence de médecins de la prévention, des services d’urgence et des cellules de veille des directions régionales de la santé des gouvernorats de Médenine, Kébili et Tataouine.

Mais voilà que de retour à Tunis, la réalité prend le dessus sur les discours.

Le problème de Médenine peut se reproduire pour n’importe quelle autre structure. Alors de grâce mettez la politique de côté, la santé des tunisiens n’a pas de prix !

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut