Tunisie – Quand Ghannouchi joue avec le feu, pour s’octroyer une notoriété de chef d’Etat

Les critiques n’ont pas arrêté de fuser de partout, en rapport avec la piètre mise en scène orchestrée par le président de l’ARP, Rached Ghannouchi en quête d’une certaine notoriété qu’il n’arrive pas à acquérir. Pour ne pas être en reste, après que le président de la République, accompagné du chef du gouvernement sortant l’ait précédé en se rendant sur le lieu de l’accident du bus à Amdoun et en faisant la tournée de la totalité des hôpitaux où ont été pris en charges les survivants de ce drame.

En effet, se sentant relégué à l’arrière plan, Rached Ghannouchi a voulu, non seulement faire comme les autres, en se rendant à l’hôpital Charles Nicolle, mais il a essayé les dépasser en prenant des dispositions jugées par tout le monde comme étant ridicules et sans aucun sens.

Ghannouchi qui entendait montrer que c’est lui qui gouverne, a voulu passer à l’action. Mais ni ses prérogatives ni son physique ne le lui permettent. Néanmoins, comme il ne s’avoue pas facilement vaincu, il a trouvé une combine pour se mettre, croyait-il, en évidence.

Ainsi, il a convoqué les députés des régions du nord-ouest du pays, pour discuter de l’accident. Une réunion où l’action la plus importante aura été, selon le député Hatem Mliki, de réciter la Fatiha à la mémoire des victimes de l’accident.

Cette réunion qui ne servait à rien, a pris d’autres dimensions, aux yeux de certains députés dont Mabrouk Kourchide, qui a déclaré que Ghannouchi est en train de jouer avec le feu, en convoquant les « députés du nord ouest du pays », ce qui est illégal et incompréhensible, puisque selon les articles de la Constitution, il n’y a pas de représentants des régions mais du peuple entier.

En agissant de la sorte, Ghannouchi est en train de jouer avec le feu, ayant à l’esprit et en filigrane la division du peuple et de retour au régionalisme. D’ailleurs, a ajouté Kourchide, Ghannouchi s’est trompé de région, puisque toutes les victimes sont de Ben Arous et de Kasserine.

Kourchide a souligné que Ghannouchi s’est servi d’un drame qui a frappé le pays pour s’octroyer un rôle politique qu’il ne peut pas avoir.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut