A la une

Tunisie – Quand la bassesse et la déchéance d’une classe supposée politique atteint des abîmes

Tunisie – Quand la bassesse et la déchéance d’une classe supposée politique atteint des abîmes

En ces temps de querelles politiques, en vue des prochaines élections de 2019,  au lieu d’assister à des joutes d’un certain niveau entre les différents acteurs politiques du pays… Au lieu de regarder des débats entre les représentants des différents courants politiques basés sur des projets ou des programmes politiques ou socio-économiques… Au lieu de pouvoir choisir entre les différents protagonistes en se basant sur leurs différentes opinions par rapport aux soucis quotidiens du tunisien… Au lieu de tout cela, nous assistons, impuissants, à l’incarnation de la bassesse et du manque d’éducation d’une certaine classe qui se prétend politique et qui n’a, finalement pas pu, se défaire de sa robe de repris de justice, qui n’a d’autre excuse que le fait d’avoir passé une bonne partie de sa vie derrière les barreaux ou dans la clandestinité.

Cette pseudo classe politique tient beaucoup des vipères, qui, dès qu’on les approche, se sentent menacées et commencent à cracher leur venin à la face de tout le monde. C’est, probablement, de ce reptile qu’ils ont appris que la meilleure défense reste l’attaque.

Néanmoins, comme ces individus sont, en ce moment, affolés et se sentent menacés, entre autres, par d’éventuels dossiers qui les chargeraient, certains d’entre eux sont passés illico presto à l’attaque.

Avec quoi vont-ils pouvoir attaquer ? Avec leurs dossiers à eux, qu’ils ont constitués contre les autres personnalités politiques ? Certainement pas ! Car la présence même de ces dossiers ne feraient que confirmer ce qu’ils sont en train de redouter comme charges contre eux. Donc, comment vont-ils faire ? Ils ne vont, tout de même pas se mesurer à leurs supposés adversaires, par la force de la preuve et des programmes, puisqu’ils n’en ont guère !

Le seul moyen qui reste à leur mesure est la bassesse des coups sous la ceinture. Et pas n’importe quels coups… Ils s’attaquent aux personnalités politiques, en essayant de les intimider en osant dire des bêtises sur leurs familles et, surtout sur leurs épouses. Car ils sont persuadés que les membres de la classe politique du pays ne saurait supporter qu’on traîne leurs familles et surtout leurs épouses, dans les scandales dont sont férus ces supposés politiciens, qui n’ont de la politique que les avantages qu’ils se sont octroyés au passage.

De ce fait, deux conclusions s’imposent :

  • Il est malheureux de voir que certains individus se permettent d’immiscer les épouses d’hommes politiques dans des affaires où elles n’ont certainement rien à voir, du fait qu’elles ont fait preuve, depuis le début, d’une discrétion et d’un retrait par rapport aux affaires, sans failles. Il est, d’autant plus malheureux, que ces individus trouvent des canaux pour diffuser leur venin et entacher l’honneur des autres.
  • Deuxièmement, il devient plus qu’évident que pour être descendus si bas, ces individus ont démontré qu’ils sont morts de trouille… De quoi ? Pourquoi ? Qui vivra verra !

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut