news

Tunisie – Quand les présidents comprendront-ils que l’intérêt de la Tunisie est en jeu et qu’il est prioritaire ?

Tunisie – Quand les présidents comprendront-ils que l’intérêt de la Tunisie est en jeu et qu’il est prioritaire ?

Le pays est à feu et à sang… Les jeunes sont dans les rues… Le couvre-feu instauré n’a pas suffi à les dissuader… Les forces de l’ordre sont exténuées… Les militaires qui devraient garder le pays et ses frontières sont harcelés dans les rues et entrainés dans une guérilla urbaine… Des centaines de jeunes sont arrêtés…Ce qui interpelle, ce sont les pillages des magasins et grandes surfaces et surtout, les produits volés… En effet on a été interloqué de voir que les pilleurs ont pris… du lait, des pâtes, du poulet… Bref ! Ces malfaiteurs étaient en fait affamés. Çà fait mal de le constater… Mais, de nombreux tunisiens n’arrivent plus à manger à leur faim! Pourquoi, donc ?

Il faudrait, peut-être, poser cette question aux premiers intéressés par la subsistance et la sécurité alimentaire des tunisiens, à savoir, les trois éminents présidents du pays !

Le hic, c’est que ces trois présidents semblent complètement déconnectés de la réalité de la rue tunisienne. La seule réalité qui les préoccupe, à ce qu’il parait, plus que, et avant tout, c’est le pouvoir et la course au pouvoir.

On a du mal de constater que, malgré la situation socio économique critique, malgré la misère et la famine rampantes, malgré la situation sécuritaire, devenue explosive, nos trois éminents président ne se lâchent pas d’un pouce. Ils sont en train de se faire la guerre, obnubilés par le pouvoir absolu, au point de devenir aveugles sur ce qui se passe dans le pays. Et le plus triste, c’est que, dans de telles conditions et en pleine crise, le pays est, quasiment, sans gouvernement. Puisqu’il y a onze ministres qui ont baissé les bras sachant qu’ils ont été congédiés et onze ministres qui ne pourront pas prendre leur fonction de sitôt, car ils devront attendre le bon vouloir des lords du Bardo, mais aussi, du seigneur de Carthage, pour pouvoir être plébiscités et commencer leur travail.

N’est-il pas temps pour que notre classe politique se reprenne ? N’est-il pas temps qu’ils laissent de côté leur querelles sur leurs propres intérêts et se penchent sur ceux de la Tunisie ? N’est-il pas temps que nos trois présidents se mettent autour d’une table et unissent leurs efforts pour sortir le pays de ce bourbier? Surtout, qu’ils sont responsables, en grande partie, de cet état de choses, avec leurs sempiternelles querelles. Des querelles et des duels par personnes interposées. Ces personnes interposées, ce sont nous, les tunisiens !

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut