news

Tunisie – Que de personnes et d’entreprises ruinées… Que de sociétés en faillite pour rien, finalement !

Tunisie – Que de personnes et d’entreprises ruinées… Que de sociétés en faillite pour rien, finalement !

Après ce qui s’est passé, aujourd’hui, au centre ville de Tunis, il devient impératif pour Ennahdha, ainsi que pour gouvernement, de présenter leurs plates excuses aux tunisiens, comme l’a si bien déclaré le docteur Lahidheb, sur sa page acebook.

Ils vont devoir s’excuser auprès des milliers de tunisiens qui ont été ruinés, qui ont perdu leur emploi, qui ont dû fermer boutique… Ils devront s’excuser auprès des centaines de cafetiers qui ont dû déclarer faillite, de même que les restaurateurs et autres établissements de loisir qui ont, définitivement, dû fermer boutique… Ils devront s’excuser auprès des milliers de familles qui ont été détruites à cause du confinement et de leur satanée distanciation sociale… Ils devront présenter leurs excuses aux enfants qui ont vu leur avenir stoppé net, à cause de la détérioration de l’enseignement…

Car, avec ce qui s’est passé, ce samedi au centre ville, on peut conclure deux choses : Soit qu’Ennahdha est au dessus de la loi, ce qu’on va essayer de supposer que c’est faut, comme çà, par l’absurde… Soit, alors que toutes les mesures prises par les différents gouvernements et imposées aux gens et aux entreprises, depuis une année déjà, sont inutiles et n’avaient pas lieu d’être.

Car, à voir comment se comportaient les partisans d’Ennahdha et, surtout, ses dirigeants, qui sont censés connaitre les règles et devoir les respecter, on peut dire qu’ils se sont royalement moqués des règles de prévention de la Covid.

C’est pour cela que les autorités devront s’expliquer avec toutes leurs victimes, leur rendre des comptes, leur présenter des excuses et, pourquoi pas, les dédommager. Elles ont bien dédommagé les repris de justice et des terroristes pour les années de prison qu’ils ont passé après voir commis des crimes, alors pourquoi pas dédommager d’honnêtes citoyens auxquels ils ont tout fait perdre ?

En attendant ces excuses, il est malheureux de dire que, dans quinze à vingt jours, avec l’avènement du printemps et à la date où on devrait commencer à espérer un retour, ne serait-ce que progressif à une vie normale, on va devoir affronter, à cause de le rassemblement d’aujourd’hui et le brassage de toutes les régions, une nième vague de la pandémie. Une vague qui pourrait être dévastatrice, surtout avec la nouvelle souche britannique qui commence à circuler des deux côtés des frontières tunisiennes.

Le plus beau, c’est qu’aucune personnalité ni aucun responsable, et là on pense à notre lumière de ministre de la Santé, n’a osé émettre des réserves et demander d’empêcher ce carnage. Surtout quand on sait que le ministre de la Santé est très loin d’être redevable à Ennahdha, vu qu’il est le poulain de Carthage !

Dommage… Tout çà, pour çà !

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut