Tunisie – Quelle image retenir de la journée de ce lundi ?

Une journée devenue hélas ordinaire, de nos jours, en Tunisie. Jalonnée d’accidents plus ou moins alarmants, plus ou moins meurtriers.  L’image du jour à retenir en ce début de semaine n’est sans doute pas celle du pauvre Coulibaly tué à la fleur de l’âge par des braqueurs ni celle du type camé de l’avenue Mohamed V et qu’on  faire croire victime d’un quiproquo dans le Métro. Ce n’est pas, non plus celle du jeune journaliste qui s’est  donné la mort par auto-immolation en plein centre ville de Kasserine, pour attirer l’attention d’une classe politique indifférente vis à vis d’une région oubliée.

Ce n’est pas celle de la jeune étudiante décédée d’une rupture d’anévrisme, faute de pouvoir payer les frais d’une intervention dans une clinique, puisque son rendez-vous dans un hôpital public avait été fixé dans plusieurs mois, malgré la gravité et l’urgence de son état.

Ce n’est pas, non plus, celle de Jbéniana mise à feu et à sang suite au décès d’un délinquant qui était poursuivi par la police. Ce n’est, surement pas le rapport de la Cour des Comptes qui a mis a nu des malversations et une corruption qui dépassent tout entendement, au niveau de tous les appareils de l’Etat, sachant que ce qui a été révélé n’est que la partie visible de l’Iceberg.

L’image du jour n’est pas, non plus, celle de la campagne orchestrée par nos « frères » du Qatar qui nous désignent comme des moins que rien et qui organisent une collecte pour nous aider à remonter au dessus de zéro.

Ce ne sont pas non plus les tableaux d’affichage des taux de change de ce lundi qui marquaient l’euro à plus de 3.4 DT, ni celle du bourreau des élèves et de leurs parents, l’éducateur Lassaâd Yaâkoubi qui a décidé de mettre en péril toute l’année scolaire si ne satisfaisait pas ses désirs. L’image du jour n’est pas non plus, celle des œufs qui manquent, ni celle du lait qu’on s’arrache dans les magasins, ni celle de la semoule qui se vend dans les arrière-boutiques !

L’image  qui remporte le titre du jour et qui arrive en tête du classement est sans nul doute celle de l’exploit de la maire de Tunis: Dame Souad Abderrahim, accompagnée du grand gouverneur de la Capitale en train de réaliser le projet du siècle et le rêve des tous les citoyens… Ils ont, en effet, ce lundi matin, inauguré la mise en place de poubelles dans les grandes avenues de la ville.

Sans ironie… Ce geste n’est pas loin d’être le succès du jour, parce qu’apparemment, il va en falloir des poubelles, de plus en plus de poubelles, pour mettre toute cette ORDURE !

 

Commentaires

Haut