Tunisie – Rached Ghannouchi battu à plate couture selon ses propres termes

Les scènes de liesse et de joie des députées femmes d’Ennahdha, menées par leur président de bloc, au moment de la proclamation du résultat du vote de censure à l’encontre de l’Assemblée, n’arrivent pas à cacher la défaite cuisante subie en cette veille d’Aïd, après laquelle beaucoup de choses vont, très certainement, changer.

En effet, ils auront tout tenté, comme fixer la date de la plénière la veille de l’Aïd, en comptant sur un grand nombre de députés qui seront absents, ou mettre la pression sur plus d’un député pour influencer son vote… Malgré la tension extrême dans laquelle s’est déroulée la séance de vote, Rached Ghannouchi a frôlé la destitution, à neuf voix près.

Malgré le rejet de la motion de censure, Ghannouchi ne peut pas estimer s’en être sorti. Surtout si on revient à ses propres termes quand il assurait qu’il allait, non pas se voir retirer la confiance des députés, mais la voir renouveler. Or, avec 13 voix sur le total des représentants du peuple, il ne pourrait, certainement, pas prétendre avoir bénéficié d’un renouvellement de confiance.

Donc, quoi que veulent en dire les dirigeants d’Ennahdha, cette séance s’est achevée, non pas sur une victoire, comme ils veulent le faire croire, mais sur une lourde, très lourde, défaite. Politiquement parlant, Ghannouchi est battu, de même que son parti qui, suite à ce vote, va très probablement, entamer une longue traversée du désert.

Avec une opposition aussi organisée face à eux, sous le dôme du Bardo, ils ne pourront plus aspirer à gouverner quoi que ce soit, ou faire passer les lois qu’ils veulent et encore moins choisir à leur guise, par exemple, les membres de la cour constitutionnelle, ni s’opposer aux projets et textes qui leur seront imposés par les présidences de la République et du gouvernement… Ils sont réellement, entrés de plein pied en période de fin de règne.

Reste à savoir s’ils vont avoir le fair-play d’accepter le résultat et de respecter les règles du jeu ou s’ils vont continuer à se démener, pour tenter leurs habituels passages en force.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut