Tunisie – Rached Ghannouchi: “Ce que l’on vit aujourd’hui n’est pas le fruit de la révolution mais celui de Ben Ali”

2012070994404__rached-ghannouchiLe président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi s’est exprimé sur les derniers évènements qu’a vécu le pays. Dans un entretien accordé au journal “Le Figaro”.  Il a imputé la responsabilité de la spirale de violence dans laquelle la Tunisie est en passe de s’engouffrer aux prédécesseurs du gouvernement issu de la révolution.

“Ce que l’on vit aujourd’hui, ça n’est pas le fruit de la révolution mais celui de Ben Ali” a estimé Rached Ghannouchi. “La Tunisie est devenue une destination pour des vagues de salafistes de l’étranger parce que les régimes de Bourguiba et de Ben Ali ont fait du pays un terrain fragile”.

Évoquant une réponse à phénomène, le président d’Ennahdha a prôné une réponse sociale. “Il faudrait résoudre des problèmes de développement” a martelé Rached Ghanoucchi disséquant l’émergence de ce phénomène par l’accroissement des disparités. “Le phénomène djihadiste se concentre dans les zones des plus pauvres et alors que le programme du gouvernement de Ben Ali était orienté à 80% au développement des zones côtières, nous nous orientons aujourd’hui vers une économie  sociale” a-t-il  avancé.

Il a, par ailleurs, invoqué l’isolement des franges les plus radicales des salafistes. “Un tri se fera entre les franges modérées qui refusent de s’opposer à l’état et les autres” a fait valoir Ghannouchi rejetant leur “éradication”.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut