Politique

Tunisie – Rached Ghannouchi prend ouvertement la défense de Mustapha Khedher

Le président du mouvement islamiste d’Ennahdha, Rached Ghannouchi a déclaré, ce samedi, lors d’une allocution prononcée au centre des études stratégiques et diplomatiques, que le comité de défense des martyrs Belaid et Brahmi est en train de servir des agendas politiques.

Il a ajouté que les accusations de ce comité concernant la présence d’une chambre noire au sein du ministère de l’Intérieur n’ont rien donné. Précisant que Mustapha Khedher qui vient d’être inculpé de meurtre dans les affaires des martyrs Belaïd et Brahmi, n’était pas un malfaiteur et n’était pas membre d’Ennahdha. Il a, seulement, des liens d’amitié avec quelques leaders du parti.

Ghannouchi a précisé que Khedher n’a rien fait de mal et qu’il était parmi les victimes de la tyrannie de Ben Ali. Son seul tort c’est d’avoir ramasser des documents secrets relevant du ministère de l’Intérieur, qui étaient éparpillés dans la rue, lors de la révolution, ajoutant que c’est un patriote qui a aidé les services de police dans la traque de certains terroristes !

Une manœuvre assez délicate et risquée de la part d’un parti accusé de tous les côtés de soutenir le terrorisme et d’être le commanditaire des assassinats politiques. Mais une manœuvre, certainement forcée, puisque Ghannouchi s’est retrouvé entre le marteau de blanchir son mouvement et l’enclume de montrer à ses partisans qu’il tentait tout pour les défendre dans toutes les circonstances.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com