Politique

Tunisie: Rached Ghannouchi s’excuse pour ses propos contre les ministres sortants du gouvernement

Le président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi s’est excusé mardi, pour ses récentes déclarations, lors de la réunion du bloc de son parti dans lesquelles il a indiqué avoir posé son veto contre certains ministres “corrompus”.

Ghannouchi a écrit dans le texte du communiqué: “Lors de mon discours adressé aux membres du bloc du mouvement Ennahdha samedi dernier, on a compris que les ministres qui ont quitté le gouvernement étaient impliqués dans la corruption et dans ce contexte, je tiens à préciser que ce n’était pas mon intention,  avec mes profonds regrets pour cela”.

Ghannouchi a présenté “ses profondes excuses à ces messieurs” et a souligné “son respect et sa reconnaissance à leur égard”.

Il a également écrit qu'”un certain nombre d’entre eux étaient ses élèves, en plus du fait qu’ils soient des personnalités nationales qui ont fourni de grands efforts pour réussir leurs missions, pour servir la Tunisie et en faire élever son drapeau”

Il a souhaité aux personnes concernées “plein succès dans leur carrière et dans la politique”.

L’ancien ministre de la Justice, Ghazi Jribi, a annoncé son intention de porter plainte contre Ghannouchi en raison de ses propos, de même que l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Majdouline Charni et l’ancien ministre des Domaines de l’Etat, Mabrouk Korchid.

 

Commentaires

Haut