Vidéo – Tunisie: Rafik Abdessalem répond aux accusations des fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères

Selon la correspondante de TunisieNumérique, présente vendredi 23 mars 2012 à la réunion périodique de la cellule de communication au Premier ministère, Rafik Abdessalem ministre des Affaires étrangères a nié catégoriquement s’être entretenu avec des responsables étrangers sans la présence des cadres de son département.

“Je n’ai aucun problème avec le mouvement syndical dans le ministère. J’ai fait savoir aux membres du Syndicat de base du ministère des Affaires étrangères que je suis prêt à discuter avec eux et à examiner toutes leurs préoccupations mais en dehors des horaires du travail. Il y a des cadres du ministère qui assistent avec moi dans les différents entretiens avec les personnalités et délégations étrangères”.

Le ministre des Affaires étrangères a indiqué que la Tunisie jouit d’une bonne réputation et qu’elle a noué des relations stratégiques avec les plus grands pays du monde comme les États Unis d’Amérique, l’Inde, le Brésil… Il a également annoncé l’organisation d’un grand congrès maghrébin en Tunisie cette année.

Concernant l’interdiction de l’accès aux journalistes à la réunion du Syndicat de base du ministère qui a eu lieu  hier, Abdessalem a déclaré à notre envoyée qu”il ne regrette pas cet acte puisqu’il s’agit d’une réunion syndicale à huis-clos et les mesures prises dans ce cadre sont légales et n’ont aucun rapport avec la liberté de la presse”.

Commentaires

Haut