Tunisie: Raoudha Laabidi met en garde contre l’apprivoisement de la magistrature

Raoudha Laabidi, présidente du Syndicat des Magistrats Tunisiens (SMT) a affirmé  lundi 28 mai 2012 sur les ondes de la radio  Shems.fm que “les juges tunisiens sont prêts à mourir plutôt que de se soumettre encore… quitte à ce que les choses partent en vrille dans le pays!”.

Raoudha Laabidi a assuré que les juges exigent l’arrêt des tentatives de mainmise du pouvoir exécutif sur la magistrature, pour que celle-ci demeure indépendante, dans un État de droit et de démocratie.

Selon la présidente du SMT, l’exécutif essaierait de “domestiquer” la magistrature “comme jamais auparavant” en révoquant des magistrats. Raoudha Laabidi a précisé que ce sont les magistrats qui ont demandé les premiers à ce que les dossiers de corruption dans leur secteur soient examinés, “dans le cadre de la loi et non par la révocation (…) Toutes les possibilités sont envisageables désormais pour contrer de telles décisions”.

Commentaires

Haut