Politique

Tunisie: Remaniement ministériel, l’UGTT déballe les noms des ministres qui doivent être virés

On en connaît un peu plus sur les désirs de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) à l’égard d’un remaniement ministériels.

A en juger par les noms des ministres cités par le secrétaire général adjointde l’UGTT, Hfaïedh Hfaïedh, la montagne a accouché d’une souris. On pensait que l’UGTT voulait un chamboulement du gouvernement et insuffler du “sang neuf” pour donner un nouveau tempo au rythme de l’action du gouvernement, mais c’est une complète déception qui a cédé la place à l’enthousiasme.

Ainsi, les ministres visés sont Anouar Maarouf des Technologies et de l’Economie numérique, Zied Laadhari, ministre du développement et de la coopération internationale, et Omar El Behi du Commerce, selon une déclaration, ce lundi de Hfaïedh Hfaïedh sur radio Mosaïque Fm.

Rien que ça! Pourtant, ces départements ministériels à part celui du Commerce, dont les résultats ont commencé à se faire sentir avec une nette amélioration de la balance commerciale depuis début 2018, n’ont aucun impact direct sur la vie des citoyens et encore moins sur celui du pouvoir d’achat des travailleurs.

Le dirigeant syndicaliste a justifié cette demande de changement de ministres par leur faible rendement au niveau de la lutte contre la corruption. Encore une histoire à dormir debout!

Commentaires

Haut