Politique

Tunisie – Riadh Mouakher secrétaire général du gouvernement… Quelle drôle d’idée !

La présidence du gouvernement vient d’annoncer, via sa page Facebook, la nomination de l’ex ministre de l’environnement, Riadh Mouakher, au poste de Secrétaire général du gouvernement. Une information qui a laissé, de prime abord, ceux qui l’ont entendue ou lue, sidérés, assommés par tant de ridicule !

En effet, de l’avis unanime de tous les connaisseurs, le poste de Secrétaire général du gouvernement est un poste purement et exclusivement administratif. Il requière des connaissances approfondies des rouages et des mécanismes administratifs, que seule une élite de conseillers des services publics sont capables de maîtriser.

Par ailleurs, ce poste exige des connaissances juridiques sans failles, pour pouvoir étudier tous les dossiers qui vont transiter par ses services et qui doivent être méticuleusement préparés pour le chef du gouvernement. En résumé, le poste est tellement « délicat » que Chahed aurait plus gagné à le laisser vacant que d’y désignant quelqu’un qui n’y connait rien !

Or, sachant tout cela, on ne saisit vraiment pas la logique d’une telle nomination. Que pourrait bien faire un médecin réanimateur dans un tel poste, bien qu’en quelque sorte, un réanimateur ne serait pas de trop, quand on connait l’état d’agonie dans lequel se trouvent tous les services de l’Etat.

C’est une nomination dite « de copinage », car elle dépasse les nominations partisanes, puisque Mouakher n’a plus de parti, ayant déserté Afaq Tounes, pour préférer rester dans le gouvernement.

C’est, réellement, une drôle d’idée de nommer cet homme à ce poste. Le chef du gouvernement, qui aurait ainsi cherché à remercier son « ami » pour la loyauté dont il avait fait preuve quand il était au gouvernement et probablement pour gagner un nouvel inconditionnel qui lui serait reconnaissant, au-delà des limites de l’entendement.

Quand à Mouakher lui-même, l’acharnement qu’il montre pour se maintenir au gouvernement ou « au pouvoir » est incompréhensible, quand on sait qu’en faisant son travail de médecin réanimateur il gagne si bien sa vie et n’a nul besoin d’être ministre, si ce n’était l’attrait du pouvoir.

Mais ne dit-on pas que le pouvoir est telle une drogue… Il entraîne une addiction chez tous ceux qui y ont goûté !

 

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com