Tunisie – Sami Fehri : « On me traduit en justice parce que j’étais associé avec Belhassen Trabelsi » !

Le quotidien arabophone, Achourouk, a publié dans sa livraison du mardi 27 novembre, des extraits de l’interrogatoire de Sami Fehri par le juge d’instruction.

Au cours de cet interrogatoire, Sami Fehri réfuté une quelconque malversation dans toutes les affaires qu’il a conduites dans l’audiovisuel en Tunisie. Il a assuré qu’il était poursuivi par la justice et mis en état d’arrestation, uniquement, parce qu’il était associé avec Belhassen Trabelsi, gendre de Ben Ali.

A propos de cette association, Sami Fehri a raconté que Belhassen Trabelsi a jeté sur lui son dévolu en mai 2003, et a exigé de s’associer avec lui à raison de 50%, 50% dans l’affaire de Cactus Prod. D’ailleurs, par la suite, Sami Fehri aurait découvert que les parts de son associé se montaient en fait, à 51%.

Sur un autre registre, Sami Fehri a nié que Cactus Prod possède aucun enregistrement appartenant à l’archive de la télévision tunisienne.

Concernant l’origine de ses avoirs, Sami fehri a répondu que  tous les biens qu’il possède sont le fruit de son labeur à Cactus Prod. Il a par ailleurs, ajouté, qu’il a, toujours, payé tous ses taxes et impôts.

Pour ce qui de l’exploitation du bus de tournage de l’ERTT, par Cactus Prod, Sami Fehri a indiqué que sa boite n’était pas la seule à en bénéficier et que ce bus a déjà été mis à la disposition, notamment, de la chaîne Hannibal.

Reste à savoir si ces déclarations ont convaincu les magistrats ? Réponse, demain à l’audience !

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut