Politique

Tunisie: Samia Abbou dénonce l’élection de députés suspectés de corruption et d’autres ayant des affaires devant la justice

Samia Abbou, dirigeante au sein du parti “Courant démocratique”, a exprimé son mécontentement devant le faible taux de participation aux élections législatives de dimanche dernier, soulignant que 60% des électeurs ne se sont acquittés de leur devoir.

Elle a dénoncé le fait que certains députés aient remporté des sièges au Parlement alors qu’ils sont liés à des affaires de corruption, affirmant que “malheureusement, si la loi électorale avait été adoptée, nous aurions évité cette situation”.

“Il y a des députés autour desquels tournent des suspicions majeures de corruption, d’autres qui ont des dossiers judiciaires, y compris des affaires de blanchiment d’argent, d’autres encore qui ont abusé des biens de l’État et des fonds publics, mais bénéficieront à l’avenir d’une immunité”, a-t-elle déploré.

“Il était censé adopter la loi électorale qui interdit à chaque député soupçonné de corruption de se présenter au Parlement”, a-t-elle regretté.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut