Politique

Tunisie: Seifeddine Makhlouf accuse des services du renseignement d’être derrière le terrorisme

Le président du Bloc parlementaire de la coalition Al Karama a affirmé que des membres de son bloc sont victimes d’incitations quotidiennement de la part de certains de ceux qu’il a qualifié d’ “ignares”, notant que son bloc a reçu des menaces de mort sur les pages Facebook à la suite de cela.

Ceux qui occupent les plateaux médiatiques et qu’il a décrit comme “des mercenaires” reçoivent des instructions d’agent liées aux services de renseignements, a souligné Makhlouf dans un entretien, mardi sur radio Mosaïque Fm.

Les assertions de Makhlouf s’inscrivent dans le contexte de critiques à l’encontre de ses déclarations selon lesquelles l’opération terroriste qui a eu lieu vendredi dernier au Lac 2 dans les parages de l’ambassade américaine en Tunisie est une opération fomentée par les services du renseignement.

Makhlouf a souligné que ses déclarations sont basées sur une connaissance exacte des dossiers et des enquêtes sur les crimes terroristes.

Il a déclaré que le terrorisme est un outil des services secrets destiné à torpiller le processus démocratique, ajoutant que des médias, des hommes d’affaires et des partis politiques ont été recrutés pour le servir.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut