Tunisie – Sonia Ben Cheikh réagit pour trouver une solution au manque d’un médicament vital

Un lecteur de Tunisienumerique s’est adressé à madame la ministre de la Santé par intérim, Sonia Ben Cheikh, à travers notre page, pour solliciter son aide et trouver un médicament vital pour son épouse qui n’est pas disponible dans la pharmacie de la policlinique de la CNSS, à Sfax.

Ci-après, le texte de la lettre du lecteur :

À l’attention de la ministre de Santé publique. Madame, je viens par la présente solliciter votre haute bienveillance de bien vouloir nous aider à trouver le “Minirin” médicament vital pour la survie de mon épouse atteinte d’un diabète insipide et de pas mal d’autres personnes qui souffrent. Madame, ce médicament n’est plus disponible à clinique CNSS de Sfax. Veuillez intervenir, le plus vite possible, afin de mettre fin à notre angoisse. Veuillez aussi agréer ma considération, ma reconnaissance et merci d’avance pour l’intérêt.

La rédaction a contacté la ministre de la Santé, et lui a transmis les doléances de ce lecteur dans le désarroi.

Sonia Ben Cheikh a, immédiatement, réagi à cette requête, bien qu’elle l’ait reçue un dimanche en pleine nuit. Elle a assuré à la  rédaction de Tunisienumerqiue, que les policliniques de la CNSS ne relèvaient pas de ses compétences, mais de celles du ministre des Affaires Sociales. Toutefois, elle a promis de tout faire pour résoudre le problème de ce citoyen, en mettant en contact le PDG de la pharmacie centrale avec celui de la CNSS et fournir ce médicament, de toute urgence, en attendant de coordonner avec la CNAM qui devrait prendre en charge les frais de ces transactions. Au final, elle a promis, que l’épouse de ce lecteur allait recevoir son médicament dans les meilleurs délais possibles.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut