Societe

Tunisie – Suspension de 16 cadres de l’Etat pour suspicion de malversations ou corruption

Le gouvernement semble s’être (enfin) décidé à entamer une vraie lutte contre la malversation et la corruption. En effet, et selon l’hebdomadaire « Al Akhbar », 16 hauts cadres de l’Etat viennent d’être suspendus, pour suspicion de malversations et de corruption, en attendant que la justice statue sur leurs dossiers.

Ils représenteraient, selon la même source, une première tranche des 134 cas similaires qui auraient été épinglés dans des affaires similaires. Ces suspensions ont fait suite à la confirmation des doutes les concernant à travers une enquête administrative, en attendant la décision définitive à prendre par la justice.

La même source précise que les dossiers, du genre, adressés par la présidence du gouvernement à la justice dépassent les 140 dossiers, dont 54 en rapport avec des malversations dans des entreprises publiques, et plus que 80 en rapport avec des affaires de corruptions lors de marchés. Certains de ces dossiers concernent des affaires datant des années 2012 et 2013.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut