Societe

Tunisie – Les syndicats des sécuritaires menacent de suspendre la protection des députés et personnalités politiques

Les syndicats des sécuritaires ont déploré dans un communiqué commun, les déclarations du président de l’ARP, Mohamed Naceur, suite à l’agression des deux officiers de police devant le siège de l’ARP. Ils ont trouvé que les déclarations de Naceur témoignent d’une insouciance totale des problèmes vitaux des sécuritaires, et qu’il insiste à demander l’avis de la société civile concernant la loi de protection des sécuritaires alors que ce sont ces derniers qui sont en train de mourir un à un.

Les syndicats ont décidé d’organiser des manifestations de protestation et ont laissé un délai de 25 jours aux députés pour abroger ladite loi, autrement, ils menacent de suspendre toutes leurs activités de protection des députés et des chefs de partis politiques.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut