Tunisie – Tahya Tounes appelle à une concertation urgente suite au refus de BCE de promulguer la nouvelle loi électorale

Le bureau politique du parti Tahya Tounes qui tenait ce dimanche, une réunion extraordinaire, sous la présidence de Youssef Chahed, pour suivre l’évolution des évènements suite à la décision prise par le président de la République de ne pas promulguer la ratification de la loi électorale.

A cette occasion, le bureau politique du parti annonce que :

  • La non promulgation de la nouvelle loi dûment votée par les députés et adoptée par l’instance de vérification de la constitutionnalité des lois est anticonstitutionnelle et représente une grave première qui risque de mettre en péril tout le processus de la transition démocratique.
  • Le bureau annonce son étonnement devant le dysfonctionnement évident de l’institution de la présidence de la République, surtout, quand le fils du président s’adjuge le rôle de porte- parole de l’institution.
  • Le parti affirme qu’il a validé les ratifications amenées à la loi électorale dans son soucis d’éviter les vides juridiques qui permettraient aux évadés fiscaux et aux contrevenants des lois régissant les partis, de pouvoir se présenter aux élections et d’en fausser le jeu et qu’il n’a jamais visé l’exclusion de qui que ce soit.
  • Le bureau politique du parti appelle les autres partis à se réunir de façon urgente pour discuter des mesures à prendre, de façon unanime afin de défendre la cConstitution. Il a appelé son bloc parlementaire à coordonner avec  les autres blocs, afin de chercher une issue à cette situation et défendre leur institution.
  • Le parti appelle ses adhérents et partisans à se préparer comme il se doit aux prochaines échéances électorales.
  • Le bureau politique annonce, par ailleurs, qu’il maintient sa présente réunion ouverte pour suivre l’évolution de la situation et des évènements.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut