Tunisie – Un différend immobilier derrière le « coup de froid » entre l’UGTT et le gouvernement sortant

Il a été donné à tous les observateurs de constater que les relations entre la centrale syndicale et la présidence du gouvernement sortant, se sont quelque peu détériorées, ces dernières semaines.

Derrière ce coup de froid, il n’y a ni un problème de négociations salariales ni aucun autre litige à caractère social, entre les deux instances.

Le fond de l’histoire réside dans un différend immobilier.

En effet, l’UGTT, après avoir achevé l’édification de son siège flambant neuf, a fait le choix de le louer à une tierce partie, histoire d’amortir un tant soit peu, les dépenses occasionnées par le chantier. La centrale syndicale a donc choisi de rester dans son local initial de la Place Mohamed Ali, au centre ville.

Par la suite, probablement, en proie à un appétit grandissant, l’UGTT s’est mis dans la tête de racheter un autre local, au centre de Tunis, qui avait été gracieusement mis par l’Etat à la disposition du syndicat et qui abrite l’union des syndicats maghrébins. Elle en a fait la demande auprès des services du gouvernement. Mais celui-ci s’est excusé de pouvoir donner une suite défavorable à cette requête, vue que a local en question relève du patrimoine de l’Etat et qu’il doit rester la propriété du peuple et de l’Etat.

Un refus qui a été mal accueilli par la direction de l’UGTT qui s’est mise à attaquer, sur tous les fronts, pour n’importe quelle raison, le gouvernement Youssef Chahed.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut