Politique

Tunisie: Un dirigeant du Front populaire accuse Ghannouchi d’être le chef de l’appareil secret d’Ennahdha

Aymen Aloui, dirigeant du Watad et du Front populaire a accusé mercredi, Rached Ghannouchi d’être à la tête de l’appareil secret du mouvement Ennahdha, assurant que “tous les organes spéciaux d’Ennahdha étaient présidés par Ghannouchi, mais il nié sa responsabilité.

Cette accusation est politique et non judiciaire, a-t-il indiqué, ajoutant que “dès le premier moment de l’assassinat de Chokri Belaid, nous avons accusé le mouvement de la responsabilité politique du crime”. “Notre bataille contre Ennahdha n’est pas une bataille pour l’existence … Nous avons un meilleur programme que ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui.”

Revenant sur les interrogations  sur le financement du collectif de la défense des martyrs, exprimées par Noureddine Bhiri, président du bloc d’Ennahdha, il a déclaré: “Quel est le financement?” A propos de la location de salles ou de bouteilles d’eau minérales dans les conférences de presse? Des avocats ont abandonné leur travail et leurs intérêts pour se consacrer aux dossiers des deux martyrs.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut